Unités et variables globales

Unités d’Ether

Un nombre littéral peut prendre un suffixe de « wei », « finney », « szabo » ou « ether » pour spécifier une sous-dénomination d’éther, où les nombres d’éther sans postfix sont supposés être Wei.

assert(1 wei == 1);
assert(1 szabo == 1e12);
assert(1 finney == 1e15);
assert(1 ether == 1e18);

Le seul effet du suffixe de sous-dénomination est une multiplication par une puissance de dix..

Unités de temps

Des suffixes comme seconds, minutes, hours, days et weeks peuvent être utilisés après les nombres littéraux pour spécifier les unités de temps où les secondes sont l’unité de base et les unités sont considérées naïvement de la façon suivante :

  • 1 == 1 seconds
  • 1 minutes == 60 seconds
  • 1 hours == 60 minutes
  • 1 days == 24 hours
  • 1 weeks == 7 days

Faites attention si vous effectuez des calculs calendaires en utilisant ces unités, parce que chaque année n’est pas égale à 365 jours ni même chaque jour n’a 24 heures à cause des secondes bissextiles. Les secondes intercalaires étant imprévisibles, une bibliothèque de calendrier exacte doit être mise à jour par un oracle externe.

Note

Le suffixe years a été supprimé dans la version 0.5.0 pour les raisons ci-dessus.

Ces suffixes ne peuvent pas être appliqués aux variables. Si vous voulez interpréter une variable d’entrée en jours, par exemple, vous pouvez le faire de la manière suivante:

function f(uint start, uint daysAfter) public {
    if (now >= start + daysAfter * 1 days) {
      // ...
    }
}

Variables spéciales et fonctions

Il y a des variables et des fonctions spéciales qui existent toujours dans l’espace de nommage global et qui sont principalement utilisées pour fournir des informations sur la chaîne de blocs ou sont des fonctions utilitaires générales.

Propriétés du bloc et des transactions

  • blockhash(uint blockNumber) returns (bytes32): hash du numéro de bloc passé - mnarche seulement pour les 256 plus récents, excluant le bloc courant
  • block.coinbase (address payable): addresse du mineur du bloc courant
  • block.difficulty (uint): difficulté du bloc courant
  • block.gaslimit (uint): limite de gas actuelle
  • block.number (uint): numéro du bloc courant
  • block.timestamp (uint): timestamp du bloc en temps unix (secondes)
  • gasleft() returns (uint256): gas restant
  • msg.data (bytes calldata): calldata complet
  • msg.sender (address payable): expéditeur du message (appel courant)
  • msg.sig (bytes4): 4 premiers octets calldata (i.e. identifiant de function)
  • msg.value (uint): nombre de wei envoyés avec le message
  • now (uint): alias pour block.timestamp
  • tx.gasprice (uint): prix de la transaction en gas
  • tx.origin (address payable): expéditeur de la transaction (appel global complet)

Note

Les valeurs de tous les membres de msg, y compris msg.sender``et ``msg.value peuvent changer pour chaque appel de fonction external. Ceci inclut les appels aux fonctions de librairies.

Note

Ne vous basez pas sur block.timestamp, now ou blockhash comme source de hasard, à moins de savoir ce que vous faites.

L’horodatage et le hashage du bloc peuvent tous deux être influencés dans une certaine mesure par les mineurs. Les mauvais acteurs de la communauté minière peuvent par exemple exécuter une fonction de casino sur un hash choisi et simplement réessayer un hash différent s’ils n’ont pas reçu d’argent.

L’horodatage du bloc courant doit être strictement supérieur à celui du dernier bloc, mais la seule garantie est qu’il se situera entre les horodatages de deux blocs consécutifs dans la chaîne canonique.

Note

Les hashs de blocs ne sont pas disponibles pour tous les blocs pour des raisons d’évolutivité/place. Vous ne pouvez accéder qu’aux hachages des 256 blocs les plus récents, toutes les autres valeurs seront nulles.

Note

La fonction blockhash était auparavant connue sous le nom block.blockhash. Elle a été dépréciée dans la version 0.4.22 et supprimée dans la version 0.5.0.

Note

La fonction gasleft était auparavant connue sous le nom de msg.gas. Elle a été dépréciée dans la version 0.4.21 et supprimée dans la version 0.5.0.

Fonctions d’encodage et de décodage de l’ABI

  • abi.decode(bytes memory encodedData, (...)) returns (...): l’ABI décode les données données, tandis que les types sont donnés entre parenthèses comme second argument. Exemple : (uint a, uint[2] memory b, bytes memory c) = abi.decode(data, (uint, uint[2], bytes))
  • abi.encode(...) returns (bytes memory): l’ABI encode les arguments passés.
  • abi.encodePacked(...) returns (bytes memory): exécute l”encodage structuré des arguments donnés
  • abi.encodeWithSelector(bytes4 selector, ...) returns (bytes memory): l’ABI-encode les arguments donnés à partir du second et précède le sélecteur des quatre octets donnés.
  • abi.encodeWithSignature(string memory signature, ...) returns (bytes memory): équivalent à abi.encodeWithSelector(bytes4(keccak256(bytes(signature))), ...)`

Note

Ces fonctions d’encodage peuvent être utilisées pour créer des données pour des appels de fonctions externes sans réellement appeler une fonction externe. De plus, keccak256(abi.encododePacked(a, b)) est un moyen de calculer le hash des données structurées (bien qu’il soit possible de créer une collision de hachage en utilisant différents types d’entrées).

Voir la documentation sur le mode d’encodage <abi_packed_mode> pour plus de détails sur l’encodage.

Gestion des erreurs

Voir la section dédiée sur assert and require pour plus de détails sur la gestion des erreurs et quand utiliser quelle fonction.

assert(bool condition):
entraîne l’utilisation d’un opcode invalide et donc la réversion du changement d’état si la condition n’est pas remplie - à utiliser pour les erreurs internes.
require(bool condition):
revert si la condition n’est pas remplie - à utiliser en cas d’erreurs dans les entrées ou les composants externes.
require(bool condition, string memory message):
revert si la condition n’est pas remplie - à utiliser en cas d’erreurs dans les entrées ou les composants externes. Fournit également un message d’erreur.
revert():
annuler l’exécution et annuler les changements d’état
revert(string memory reason):
annuler l’exécution et annuler les changements d’état, fournissant une phrase explicative

Fonctions mathématiques et cryptographiques

addmod(uint x, uint y, uint k) returns (uint):
calcule (x + y) % k où l’addition est effectuée avec une précision arbitraire et n’overflow pas à 2**256. assert que k != 0 à partir de la version 0.5.0.
mulmod(uint x, uint y, uint k) returns (uint):
calcule (x * y) % k où la multiplication est effectuée avec une précision arbitraire et n’overflow pas à 2**256. assert que k != 0 à partir de la version 0.5.0.
keccak256(bytes memory) returns (bytes32):
calcule le hash Keccak-256 du paramètre
sha256(bytes memory) returns (bytes32):
calcule le hash SHA-256 du paramètre
ripemd160(bytes memory) returns (bytes20):
calcule le hash RIPEMD-160 du paramètre
ecrecover(bytes32 hash, uint8 v, bytes32 r, bytes32 s) returns (address):
récupérer l’adresse associée à la clé publique à partir de la signature de la courbe elliptique ou retourner zéro sur erreur. (exemple)

Note

La fonction ecrecover renvoie une address, et non une address payable. Voir adresse payable pour la conversion, au cas où vous auriez besoin de transférer des fonds à l’adresse récupérée.

Il se peut que vous rencontriez out-of-gas pour sha256, ripemd160 ou erecover sur une blockchain privée. La raison en est que ces contrats sont mis en œuvre sous la forme de contrats dits précompilés et que ces contrats n’existent réellement qu’après avoir reçu le premier message (bien que leur code contrat soit codé en dur). Les messages à des contrats inexistants sont plus coûteux et l’exécution se heurte donc à une erreur out-of-gas. Une solution de contournement pour ce problème est d’envoyer d’abord, par exemple, 1 Wei à chacun des contrats avant de les utiliser dans vos contrats réels. Le problème n’existe pas sur la cha^ine publique Ethereum ni sur les différents testnets officiels.

Note

Il y avait un alias pour keccak256 appelé sha3, qui a été supprimé dans la version 0.5.0. pour éviter la confusion

Membres du type address

<address>.balance (uint256):
balance de l”Adresses en Wei
<address payable>.transfer(uint256 amount):
envoie la quantité donnée de Wei à adresse, revert en cas d’échec, envoie 2300 gas (non réglable)
<address payable>.send(uint256 amount) returns (bool):
envoie la quantité donnée de Wei à adresse, retourne false en cas d’échec, envoie 2300 gas (non réglable)
<address>.call(bytes memory) returns (bool, bytes memory):
émett un appel de bas niveau CALL avec la charge utile donnée, renvoie l’état de réussite et les données de retour, achemine tout le gas disponible ou un montant spécifié
<address>.delegatecall(bytes memory) returns (bool, bytes memory):
émet un appel de bas niveau DELEGATECALL avec la charge utile donnée, retourne les données de succès et de retour, achemine tout le gas disponible ou un montant spécifié
<address>.staticcall(bytes memory) returns (bool, bytes memory):
émettre un appel de bas niveau STATICCALL avec la charge utile donnée, retourne les conditions de succès et les données de retour, achemine tout le gas disponible ou un montant spécifié

Pour plus d’informations, voir la section sur adresse.

Avertissement

Il y a certains dangers à utiliser l’option send : Le transfert échoue si la profondeur de la pile d’appels est à 1024 (cela peut toujours être forcé par l’appelant) et il échoue également si le destinataire manque de gas. Donc, afin d’effectuer des transferts d’éther en toute sécurité, vérifiez toujours la valeur de retour de send, utilisez transfer ou mieux encore : Utilisez un modèle où le bénéficiaire retire l’argent.

Note

Avant la version 0.5.0, Solidity permettait aux membres d’adresses d’être accessibles par une instance de contrat, par exemple this.balance. Ceci est maintenant interdit et une conversion explicite en adresse doit être faite : adresse(this).balance.

Note

Si l’accès aux variables d’état s’effectue via un appel de délégation de bas niveau, le plan de stockage des deux contrats doit être alignée pour que le contrat appelé puisse accéder correctement aux variables de stockage du contrat appelant par leur nom. Ce n’est bien sûr pas le cas si les pointeurs de stockage sont passés comme arguments de fonction comme dans le cas des fonctions de librairies (bibliothèques) de haut niveau.

Note

Avant la version 0.5.0, .call, .delegatecall et staticcall ne renvoyaient que la condition de succès et non les données de retour.

Note

Avant la version 0.5.0, il y avait un membre appelé callcode avec une sémantique similaire mais légèrement différente de celle de delegatecall.

Variables relatives au contrat

this (type du contrat courant):
le contrat en cours, explicitement convertible en Adresses.
selfdestruct(address payable destinataire_des_fonds) :
détruire le contrat en cours, en envoyant ses fonds à l’adresse Adresses indiquée

En outre, toutes les fonctions du contrat en cours peuvent être appelées directement, y compris la fonction en cours.

Note

Avant la version 0.5.0, il existait une fonction appelée suicide avec la même sémantique que selfdestruct.